?

Log in

No account? Create an account

Entrée précédente | Entrée suivante

De cape et d'épée

Selon certains, il parait que « le cape et d’épée », c’est de la littérature pour adolescents… Et il faut bien reconnaître que c’est à l’âge de quatorze/quinze ans que je suis tombée amoureuse d’Alexandre Dumas, de Paul Féval, de Théophile Gautier et autres escrimeurs de papier. Mais, peut-être est-ce moi qui prend du temps à murir, mais je dois confesser un faible toujours aussi vivace pour les courageux mousquetaires, les chevauchés éperdues dans les bois, les bandits masqués et les belles garces empoisonneuses.

big-mousquetaires

Petit récap d’abord : c’est quoi le cape et d’épée ? Ben, faut avouer que le genre est assez flou, vu que l’on y classe quelque fois d’autres sous-genres comme les romans de piraterie ou les romans sur le 1er empire et la Révolution française, mais vu que ces sous-genres possèdent déjà des listes sur cette communauté, je n’ai pas référencé les romans qui s’y appareillent. A noter que j’ai exclu également les ouvrages documentaires et les livres destinés aux enfants, histoire d’alléger un peu le tout.

Vu que j’ai la flemme de faire ma propre définition, je reprends donc celle de Wikipédia : roman historique, situé pour l’essentiel entre les XVe et XVIIIe siècles, qui privilégie les péripéties, les rebondissements et le suspense, et qui accorde une place importante aux duels et à l’escrime. Les premiers romans de cape et d’épée ont été publiés sous forme de feuilletons dans la presse populaire au XIXe siècle.

Je vous ai dit que c’était vachement flou…

M’enfin, j’ai tout de même essayé de faire de mon mieux en divisant cette assez longue liste (et que vous allongerez encore plus, je l’espère bien) en 5 parties :

- Classiques du XIXe siècle : tous nos grands maîtres bien aimés
- Romans début XXe siècle : grosso-modo la génération des « Fils de… »
- Romans contemporains : parce que le cape et d’épée n’est pas mort, qu’on se le dise !
- Romans fantastiques : car la fantasy et le cape et d’épée ont de nombreux points communs et que, par conséquent, le premier a souvent rendu hommage au second
- Bandes dessinées

J’attends avec intérêt vos avis et vos ajouts !




Classiques du XIXe siècle

- Les Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas père (1844 - Le livre de poche 2011) roman
Lu et adoré par Arakasi, Ys et Taraxacumoff.

- Vingt ans après d’Alexandre Dumas père (1845 – Folio 1998) roman
Lu et adoré par Arakasi, Ys et Taraxacumoff. Critique par ici.

- Le vicomte de Bragelonne d’Alexandre Dumas père (1848 – Folio 1997) roman
Lu et bien aimé sans plus par Arakasi et Taraxacumoff.

- La guerre des femmes d’Alexandre Dumas père (1845 – Phébus 2007) roman
Lu et beaucoup aimé par Arakasi et Taraxacumoff. Critique par ici.

- La reine Margot d’Alexandre Dumas père (1845 – Folio 2009) roman
Lu et beaucoup aimé par Arakasi, Ys et Taraxacumoff.

- La dame de Monsoreau d’Alexandre Dumas père (1846 – Folio 2008) roman
Lu et beaucoup aimé par Arakasi et Taraxacumoff. Critique par ici.

- Les Quarante-cinq d’Alexandre Dumas père (1846 – Robert Laffont 1999) roman

- Le comte de Moret d’Alexandre Dumas père (1865 – Robert Laffont 1999) roman

- Le Chevalier d’Harmental d’Alexandre Dumas père (1842 – Cercle du Bibliophile 1990) roman
Lu et bien aimé sans plus par Arakasi, beaucoup aimé par Taraxacumoff. Critique par ici.

- Olympe de Clèves d’Alexandre Dumas père (1851 – Gallimard 2000) roman
Lu et beaucoup aimé par Taraxacumoff.

- Une fille du régent d’Alexandre Dumas père (1844 – AlterEdit 2007) roman
Lu et beaucoup aimé par Taraxacumoff. Critique par ici.

- Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier (1863 – Gallimard 2002) roman
Lu et beaucoup aimé par Arakasi et par Ys. Critique ici et ici.

- Mademoiselle de Maupin de Théophile Gautier (1835 – Flammarion 1993) roman épistolaire

- Le Bossu de Paul Féval père (1855 - Le livre de poche 1997) roman
Lu et adoré par Arakasi. Critique par ici.

- Le loup blanc de Paul Féval père (1845 – Hachette 2013) roman
Lu et bien aimé par Arakasi

- La reine des épées de Paul Féval père (1845 – Hachette 2013) roman

- Cinq-Mars d’Alfred de Vigny (1826 – Folio 1980) roman

- Latréaumont d’Eugène Sue (1837 – Hachette 2013) roman

- Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (1897 – Librio 2013) pièce de théâtre
Lu, vu au théâtre et adoré par Arakasi et Ys.

- Les coups d’épée de M. de la Guerche d’Amédée Achard (1863 – Phébus 1991) trilogie de romans

- Le prisonnier de Zenda d’Anthony Hope (1894 – Sirius 2012) roman

- La belle Gabrielle d’Auguste Maquet (1854 – AlterEdit 2010) roman

- La jeunesse du roi Henri de Pierre Alexis de Ponson du Terrail (1869 – AlterEdit 2006) trilogie de romans

- Rocambole de Pierre Alexis de Ponson du Terrail (1859 à 1884 – Robert Laffont 1992) série de romans

- Le Prisonnier chanceux de Marcel Gobineau (1846 – Opta 1977) roman



Romans début XXe siècle

- Les Pardaillan de Michel Zévaco (1905 à 1918 – Robert Laffont 2002) série de romans

- Le Capitan de Michel Zévaco (1907 – AlterEdit 2007) roman

- L’hôtel Saint-Pol de Michel Zévaco (1911 – BibeBook 2013) roman

- La Marquise de Pompadour de Michel Zévaco (1912 – AlterEdit 2006) roman en 2 tomes

- Triboulet de Michel Zévaco (1910 – AlterEdit 2008) roman en 2 tomes

- Nostradamus de Michel Zévaco (1909 – AlterEdit 2008) roman en 2 tomes

- Don Juan de Michel Zévaco (1916 – Le livre de poche 1976) roman

- Le Chevalier de la Barre de Michel Zévaco (1935 – Phébus 2008) roman

- Borgia ! de Michel Zévaco (1906 – Infolio 2011) roman

- Florinda la belle de Michel Zévaco (1906 – Tallandier 1953) roman

- L’Héroïne de Michel Zévaco (1910 – Robert Laffont 2003) roman
Lu et bien aimé par Arakasi quand elle était pré-ado (tout est relatif donc…)

- Scaramouche de Rafael Sabatini (1921 – Phébus 2008) roman

- D’Artagnan et Cyrano de Paul Féval fils (1925 à 1930 – Omnibus 2002) série de romans
Lu et bien aimé sans plus par Taraxacumoff. Critique par ici.

- Les Aventures de Lagardère de Paul Féval fils (1893 à 1934 – Omnibus 2001) série de romans

- Histoire des Beati Paoli de Luigi Natoli (1909 – Métailié 2000) trilogie de romans



Romans contemporains (post 1950)

- D’Artagnan amoureux de Roger Nimiers (1962 – Gallimard 1989) roman
Lu et beaucoup aimé par Taraxacumoff et par Ys. Critique ici et ici.

- Les aventures du capitaine Alatriste d’Arturo Pèrez-Reverte (1996 à 2012 – Points 2000) suite de romans
Lu et beaucoup aimé par Taraxacumoff, bien aimé par Arakasi, moyennement par Ys. Critique ici et ici.

- Le maitre d’escrime d’Arturo Pèrez-Reverte (1988 – Seuil 2004) roman
Lu et beaucoup aimé par Arakasi et Taraxacumoff. Critique par ici.

- Les Foulards rouges de Frédéric H. Fajardie (2001 – Le livre de poche 2002) roman

- Le voleur de vent de Frédéric H. Fajardie (2003 – Le livre de poche 2004) roman

- La tour des demoiselles de Frédéric H. Fajardie (2005 – Le livre de poche 2006) roman

- Le conseil des Troubles de Frédéric H. Fajardie (2007 – Le livre de poche 2008) roman

- De plume et d’épée de Hubert Monteilhet (1999 – Le livre de poche 2001) roman

- Les cavaliers de Belle-Ile de Hubert Monteilhet (2001 – Le livre de poche 2003) roman

- Zorro d’Isabel Allende (2005 – Le livre de poche 2007) roman

- Les secrets de d’Artagnan de Benoit Abtey (Flammerion 2012) série de romans

- La conjuration de la rose noire de Jean Mauduit (Flammerion 2007) roman

- En avant comme avant ! de Michel Folco (2001 – Points 2008) roman

- Le Marquis d’Orgèves de Philippe Cavalier (Anne Carrière 2008) trilogie de romans

- La licorne et les trois couronnes de Valérie Alma-Marie (Belfond 1995) série de romans

- La vengeance du roi-soleil de Jean Contrucci (J-C Lattès 2013) roman

- La Treizième Mort du chevalier de Daniel Picouly (Grasset 2004) roman

- Les quatre mousquetaires… et plus si affinités de Michel Robert III (Mnémos 2008) roman parodique

- Le mirage doré de Franck G. Slaughter (1957 – Pocket 1973) roman

- Belle-Rose d’Amédée Achard (1947 – CreateSpace IPP 2013) roman

- Complot Royal d’Alain Blondelon (L’ivre-book 2013) nouvelle



Romans fantastiques

- Les lames du cardinal de Pierre Pevel (2007 à 2010 – Le livre de poche 2014) trilogie de romans
Lu et bien aimé sans plus par Ys, premier tome trouvé médiocre par Arakasi. Critique par ici.

- La trilogie de Wielstadt de Pierre Pevel (2001 à 2004 – Pocket 2011) trilogie de romans
Lu et bien aimé par Arakasi.

- Les lames du roi de Dave Ducan (1998 à 2000 – Le livre de poche 2007) trilogie de romans
Premier tome lu et beaucoup aimé par Arakasi.

- A la pointe de l’épée d’Ellen Kushner (1987 – Calmann-Lévy 2008) roman
Lu et beaucoup aimé par Littlegothsin

- Triumff, héros de sa majesté de Dan Abnett (Panini France 2013) roman

- L’Antilégende de Fabien Clavel (Mnémos 2005) roman

- L’Enigme du cadran solaire de Mary Gentle (2007 – Gallimard 2011) roman

- Mémoire vagabonde de Laurent Kloetzer (1997 – Mnémos 2001) roman

- Petites morts : les voyages de Jaël de Laurent Kloetzer (Mnémos 2012) recueil de nouvelles

- Le Sang d’Aldésie d’Aurélie Genêt (Fantasy-Editions.Rcl 2013) roman

- Les gardes Phénix de Steven Brust (1991 – Gallimard 2009) roman



Bandes dessinées

- Le scorpion de Stephen Desberg (Dargaud 2000 à 2012) série de BD
Lu partiellement et bien aimé par Arakasi

- De cape et de crocs de Alain Ayroles (Delcourt 1995 à 2012) série de BD
Lu et adoré par Arakasi, Ys et Nelja (si je ne me trompe…)

- Masquerouge de Patrick Cothias (Glénat 1984) série de BD

- Les sept vies de l’épervier de Patrick Cothias (Glénat 1983) série de BD

- Ninon secrète de Patrick Cothias (Glénat 1999) série de BD

- D’Artagnan : Journal d’un cadet de Nicolas Juncker (Glénat 1999) BD
Lu et beaucoup aimé par Arakasi et par Taraxacumoff. Critique par ici.

- Le Capitaine Fracasse de Mathieu Mariolle (Delcourt 2008 à 2010) trilogie de BD

Comments

( 11 commentaires — Envoyez un commentaire )
ys_melmoth
15 juil 2014 19:11 (UTC)


Merci pour cette belle liste, qu'il y a sans doute moyen d'allonger encore mais qui à ce stade est déjà remarquablement complète !
flo_nelja
15 juil 2014 19:24 (UTC)
Oui, totalement, pour De cape et de crocs !

Sinon, oh, plein de livres, et je n'en ai presque pas lu ! Cela fait envie !
En BD, est-ce que Lady Oscar compterait comme De cape et d'épée ?
arakasi28
15 juil 2014 20:06 (UTC)
Si, Lady Oscar pourrait totalement entrer dans la catégorie Cape et d'Epée, mais le manga est déjà référencé dans la liste sur la Révolution Française, donc, comme dit plus haut, je ne l'ai pas mis ici pour ne pas faire doublon. Faut dire que beaucoup de romans sur la Révolution relèvent du cape et d'épée, surtout ceux écrits par Dumas.

Je n'ai jamais vu de Cape et d'Epée dans tes listes de lecture mensuelles ou, du moins, je ne m'en rappelle pas. C'est un genre qui t'intéresse ou pas spécialement ?
flo_nelja
15 juil 2014 22:07 (UTC)
En théorie je n'ai rien contre. Mais je n'en lis pas beaucoup.
J'ai beaucoup aimé Les Trois Mousquetaires (un peu moins les suites). Dans cette liste, Mademoiselle de Maupin et Le prisonnier de Zenda dont sur ma liste à long terme...

... et je viens juste de réaliser que Cyrano de Bergerac ne compte pas dans le genre. C'est parce que c'est du théâtre ou autre chose ?

... et le résumé de Latréaumont me tente bien, mais j'ai entendu dire du mal du style d'Eugène Sue, il faudra que je tente un de es livres un jour.

Sinon, j'ai lu Les sept vies de l'épervier il y a longtemps ! Mais ça, c'est encore une histoire de fille badass avec une épée. IL y en a beaucoup dans ta liste, d'ailleurs ? Ou c'est surtout des héros masculins ?
arakasi28
16 juil 2014 10:00 (UTC)
Si, si, j’ai bien inclus Cyrano ! Heureusement, tiens, c’est une de mes pièces de théâtre préférées ! Mais il est un peu perdu dans la masse, le pauvre…

Tu recommanderais « Les sept vies de l’épervier » ou c’est trop flou dans ta mémoire ?

Pour répondre à ta question sur les héroïnes, elles sont effectivement plutôt en minorité par rapport aux personnages principaux mâles (en tout cas, d’après ce que j’ai pu juger des résumés parcourus). Perso, j’ai surtout lu des romans de cape et d’épée du XIXe où la vision des femmes est généralement très manichéenne : elles sont des anges de douceur ou des démons calculateurs, au choix. Les garces sont souvent badass et beaucoup plus cool, mais elles ne sont jamais des personnages principaux.

Il y a des exceptions quand même, comme la Reine Margot dans le roman de Dumas. Si elle ne manie pas l’épée, la reine Marguerite est quand même le personnage principal du roman, elle est intelligente, voire rouée, savante, ambitieuse, volontaire, mais pas négative pour autant. Elle écrase d’ailleurs la plupart des personnages masculins du roman, à l’exception de son brillant époux, Henri de Navarre (avec lequel, elle partage d’ailleurs un mariage libre assez amusant, chacun allant tranquillement fricoter ailleurs, tout en se soutenant dans leurs ambitions réciproques).

J’ai l’impression que les héroïnes, et surtout les héroïnes armées, pullulent davantage dans la génération suivante d’écrivains et dans les romans contemporains, la place de la femme ayant évolué dans la société. Dommage que le talent des écrivains de ces nouvelles générations ne soit pas toujours à la hauteur de celui de leurs aînés…
flo_nelja
16 juil 2014 10:42 (UTC)
Pour Les sept vies de l'épervier : Trop flou, désolée. ^^ J'avais bien accroché sur le moment, je voulais savoir la suite, mais si ça ne m'a pas marquée profondément, c'est peut-être que ce n'était pas si bien que ça ?

Tu veux dire que tu as lu des romans de cape et d'épée moderne dont le personnage principal était une femme, mais qu'ils étaient mauvais ? Ou tu parles seulement de courants généraux ?
arakasi28
16 juil 2014 12:30 (UTC)
Le seul roman que j’ai lu récemment avec une femme épéiste (« Les lames du Cardinal » de Pevel, si je ne me trompe pas) était effectivement plutôt mauvais.

Mais je me base plutôt sur les critiques web que j’ai parcourues en référençant ce type de romans. La majorité avait l’air sans grand intérêt et plutôt accès romance (faut croire que, la plupart du temps, le seule intérêt pour une femme armée d’une épée, c’est de se dégotter un mec armé d’une plus grosse…), ce qui n’est pas la côté qui me branche le plus dans le Cape et d’épée
ys_melmoth
15 juil 2014 19:37 (UTC)
(Tu peux d'ailleurs aussi m'ajouter dans les adoratrices des Trois Mousquetaires, Vingt Ans après, la Reine Margot (même si je ne l'ai pas relu depuis la très jeune adolescence) et Cyrano qui reste un de mes plus grands amours.)
arakasi28
15 juil 2014 20:12 (UTC)
C'est fait !

(Ca faisait très longtemps aussi que je n'avais pas lu La Reine Margot. Je suis en train de le relire - ou, plus exactement, on est en train de me le lire - et il est vraiment très bien. J'adore le personnage d'Henri de Navarre : sa caractérisation est juste excellente et chacune de ses répliques un délice. J'en suis folle !)
littlegothsin
16 juil 2014 15:41 (UTC)
Je super recommande A la pointe de l'épée d'Ellen Kushner et sa suite The Priviledge of the Sword (pas traduit on dirait) qui est plus orientée jeunesse et tournée sur les personnages féminins. Les deux sont très différents, mais excellents (il y a un troisième tome que je n'ai pas encore lu).

Edited at 2014-07-16 15:59 (UTC)
arakasi28
17 juil 2014 13:19 (UTC)
Celui-là me tentait bien justement…
Ton appréciation est notée, merci !
( 11 commentaires — Envoyez un commentaire )